Avant le 20 février 2011, je ne croyais ni à la politique ni au travail associatif. Mais ce jour-là, j’ai décidé de couper avec la passivité et de passer à l’action à travers mon engagement dans les organisations de jeunesse. Cet engagement m’a transformée et m’enrichit tous les jours un peu plus, que ça soit à travers les formations et les ateliers auxquels je participe, les travaux de recherche et d’analyse des politiques publiques, ou encore le travail de terrain. Si je devais résumer cette expérience en une phrase, je dirais qu’on ne peut aboutir à des résultats constructifs et positifs sans la réflexion. Ce sont particulièrement mes amis du MENA Policy Hub (MPH) qui m’ont donné goût à cette aventure, et surtout, la confiance en la société civile. Aujourd’hui, je suis fier de mon appartenance à cette organisation et fier de nos réalisations malgré les contraintes que l’on rencontre tous les jours.

 

C’est aussi à travers MPH que j’ai pu participer au projet NET-MED Youth qui constitue pour moi un mélange de rencontres, probablement les plus belles et les plus marquantes de ma vie, et de découverte : la découverte d’une autre perspective de travail. Plus encore, c’est l’évolution et le signe que tant qu’il y a cette jeunesse qui squatte la méditerranée, ses bassins continueront à orner fièrement le titre de berceau de la diversité et de l’acceptation de l’autre.

 

MENA Policy Hub et NET-MED Youth sont pour moi des moyens supplémentaires d’exploiter mes passions et d’approfondir ma conviction que nous, les jeunes, jouons un rôle primordial dans la société civile.

 

Mazigh Chakir discussing

 

Je suis quelqu’un de manuel, et j’exploite notamment ce talent dans le Recyclart, en transformant les déchets de la société de consommation en ustensiles ou en objets d’art. Ma passion pour l’art et la culture remonte à mon plus jeune âge, et je crois que c’est cet amour de la beauté qui m’a sauvé des griffes de l’extrémisme. C’est pour cela que dans mon organisation et au sein de NET-MED Youth j’ai décidé de me pencher sur les politiques culturelles destinées aux jeunes. Au départ cet intérêt pour l’art et la culture était spontané, puis à un moment donné j’ai décidé d’en faire mon métier.

 

mazigh

 

Aujourd’hui, je suis ingénieur culturel et artistique, et j'essaye d’apporter la touche esthétique à tout ce que j’entreprends. Dans ce sens, une expérience m’a particulièrement marqué : c’est quand j’ai été invité à intégrer l’équipe de Paroles urgentes, une caravane artistique organisée par Transparency Maroc et qui vise à la sensibilisation contre la corruption. Cette opportunité m’a permis pour la première fois de mettre ma passion pour la beauté au profit d’une cause ; et les résultats n’ont fait que m’encourager à continuer dans cette voie.

 

Paroles urgentes
Mazigh avec ses amis de la campagne anti-corruption Paroles urgentes.

 

Mon engagement dans la vie associative m’a aussi permis d’appréhender le monde autrement parce que ça m’a ouvert une fenêtre sur le fonctionnement du « monde d’en haut ». Et je crois qu’en ouvrant une passerelle entre nos deux mondes, je contribue à la compréhension de cette jeunesse en effervescence. Une jeunesse qui aspire à un changement pacifique, une jeunesse qui m’inspire plus que tous les leaders de la lutte non violente. Car si on y réfléchit bien, Mandela a lui-même été beaucoup plus influencé par des personnes anonymes que par son idole Gandhi. Ces damnés de l’Histoire humaine peuvent être ses parents comme ses amis ou encore le libraire du quartier…  Mandela, Ghandi ou le Dalaï Lama ne sont devenus des icônes que parce qu’ils ont su raconter leurs histoires au plus haut de la hiérarchie mondiale.

 

Mazigh reading
Mazigh participe à la campagne "Une heure de lecture" organisée par le club Conscience Estudiantine dans les espaces publics de Casablanca.

 

Mes idoles à moi n’ont pas eu cette chance, et j’espère que je serai la voix qui portera leurs histoires le plus haut possible. Mes modèles se sont mes amis de l’Union des étudiants pour le changement du système éducatif (UECSE), de ASWAT et de MPH. C’est aussi mon grand-père, qui à l’âge de 80 ans et malgré la fatigue et la maladie, continue à labourer sa terre, car pour lui il est essentiel de la préserver pour les générations futures. Mes idoles à moi, ce sont ceux qui forgent chaque jour l’histoire à coups de persévérance, ce sont tous ces petits Hommes avec de grandes Histoires. Mon rêve, c’est de porter leurs voix et celle de ma communauté à chaque fois que j’en ai l’occasion, et je continuerai, jusqu’au sommet du monde.

 

 

 

 

  Mazigh ChakirMazigh Chakir est né à Casablanca, au Maroc, où il travaille

  actuellement en tant qu’ingénieur culturel et artistique. Mazigh

  est analyste dans l’organisation de jeunesse MENA Policy Hub.

  En tant que point focal de son organisation au sein du projet

  NET-MED Youth, il se focalise sur l’analyse des politiques culturelles

  destinées aux jeunes et contribue au partenariat du projet avec les

  communes locales.

Á lire aussi

Sur le terrain

Jeunes et médias

#YOUTHMEDIA

Activités visant à développer les capacités des organisations de jeunesse et des jeunes journalistes pour améliorer la représentation des jeunes dans les médias et promouvoir la liberté d'expression, l'éducation aux médias et à l’information et le contenu médiatique produit par les jeunes.

Jeunes et emploi

#YOUTHEMPLOYMENT

Activités liant les organisations de jeunesse, les experts en matière d'emploi et les différentes parties prenantes nationales dans le but d'engager un dialogue et de travailler ensemble sur des solutions au chômage et aux besoins en compétences.

Politiques de jeunesse

#YOUTHPOLICIES

Activités visant l'autonomisation des jeunes à participer au développement communal et national, et à la révision et la mise en œuvre des stratégies nationales et politiques publiques destinées aux jeunes.